LIFTING MINIMEMENT INVASIF
(Rajeunissement Facial)

Lifting minimalement invasif (rajeunissement facial)

Lifting minimalement invasif (rajeunissement facial)

Lifting minimalement invasif (rajeunissement facial)

Lifting minimalement invasif (rajeunissement facial)

Pour le rajeunissement facial et du cou on utilise notre technique de minimes cicatrices qui garantit des résultats esthétiquement excellents en permettant une récupération rapide sans les séquelles des liftings agressifs.

Rajeunissement facial volumétrique vs gravitationnel.

Les techniques classiques de lifting suivent la théorie de la chute des tissus en raison de l'affaissement et de la gravité (Concept Gravitationnel). Pour corriger ceci certains réalisent des dissections spacieuses avec de grandes cicatrices qui faussent la racine des cheveux et donnent une apparence faciale rigide et artificielle . De plus, si les tissus du visage sont le vieillis , la dissection excessive et la traction peuvent causer encore plus de dommages. Ce groupe de techniques suivent le vieux concept gravitationnel.

Dans notre institut nous pensons qu'il faut améliorer les tissus vieillis et pour ceci nous utilisons des cellules-souches du propre tissu adipeux du patient . D'autre part, nous ne voulons pas causer de grandes cicatrices qui nous perturbent la ligne d'implantation des cheveux ou la rouflaquette. En outre, le vieillissement du visage provoque l'affaissement et l'atrophie des tissus, l'augmentation de la hauteur des paupières inférieures, l'approfondissement des cernes, le vidage et chute de la pommette , l'augmentation de la hauteur de la lèvre supérieure , des sillons nasogéniens très marqués... tout cela nécessite d'une restitution de volume. (Concept volumétrique)

Notre technique de lifting consiste à éffectuer un décollage très conservateur. Ainsi on n'atrophie pas les tissus et ceci permet le lipofilling avec des cellules graisseuses des propres tissus du patient , riches en cellules-souches et développées avec les différentes méthodes de traitement en fonction de la zone à injecter. Macrofat , Mirofat , Sniff , émulsion et Nanofat.

Le rajeunissement holistique doit résoudre tantôt le problème gravitationnel mais d'une manière prudente pour éviter la stigmatisation des liftings anciens comme le problème volumétrique pour remodeler et rajeunir les tissus du visage .

Description chirurgique
Tout d'abord, on effectue une incision qui longe l'oreille sans atteindre la racine des cheveux . Ainsi, la cicatrice qui en résulte est minime et reste cachée dans les plis naturels de l'oreille .
La dissection de la peau au niveau de la joue est également limitée juste au-dessus de la glande parotide sans atteindre la pommette.

En ce qui concerne le cou nous effectuons une dissection-liposuccion très modérée avec de très fines canules plates de 2 mm et on la communique avec la zone de dissection sous-cutanée des joues afin d'obtenir un bon profil de la mâchoire.

Ensuite, c'est le plan musculaire qui prend de l'importance. C'est ici que nous utilisons notre technique de lambeau de SMAS (système musculo-aponévrotique superficiel). Contrairement aux techniques de lifting traditionnelles , on ne dissèque pas tout le SMAS, car malgré de bons résultats, en même temps ce tissu est détaché de la peau et des tissus profonds, donc dévascularisé ce qui finit par causer son atrophie. Par conséquent, après un ou deux ans les patients à qui on a pratiqué un de ces liftings avec dissection complète du SMAS présentent un visage vide et squelettique dû à une atrophie sous-cutanée et très raide à cause des cicatrices sous-cutanées . Dans notre institut  on tense le SMAS sans le décoller et puis on fait un lambeau qu'on suture derrière l'oreille,  ce qui nous donne comme résultat  un très bon angle mandibulaire.

S'il y a des bandes de platysma trop marquées sur le devant du cou, on accède, par une incision au niveau de la rainure submentale, au muscle platysma puis on le suture à la ligne médiane. Ainsi un collier musculaire tenant tous les tissus musculaires du cou à 90º est formé.

Par la suite, on tire la peau vers le haut et sans changer la racine des cheveux on procede à la résection de l'excès de peau et à sa suture sans tension, car c'est le SMAS qui soutient toute la traction. De plus, en évitant la dissection du SMAS, on évite son atrophie. En évitant de séparer la peau sur la pommette, et avec la traction de la peau, la graisse malaire est correctement positionnée en hausse.

Avec tout cela, par cette technique de lifting à minimes cicactrices, la liposuction et la dissection du cou par mini-canule plate, le collier musculaire du muscle platysma, le lambeau de SMAS sans le décoller pour éviter l'atrophie et le lipofilling de graisse au niveau de la pommette, on obtient un rajeunissement très satisfaisant avec une minime agression chirurgique.

Groupes de patients:
Selon différents paramètres on peut distingiuer entre
:

Groupe 1:
À ce groupe appartiendrait une jeune femme de 35 à 50 ans avec un vieillissement du visage léger à modéré,  avec flaccidité a niveau facial et du cou mais sans bandes platysmales larges et évidentes.

- Peau: Pour ce groupe on choisirait une incision préauriculaire au niveau du bord de la rouflaquette en passant par le bord intérieur du tragus de l'oreille et en continuant par le rebord inférieur et postérieur de l'oreille sans atteindre la racine des postérieure cheveux. Avec ce type d'incision , la cicatrice est réduite au minimum et reste cachée dans les plis naturels , sans distorsion de la racine des cheveux postérieure ou la patte des cheveux. Nous effectuons dissection sous-cutanée jusqu'au rebord mandibulaire et joue sans atteindre la pommette pour permettre l'exposition et le traitement adéquat du SMAS.

- Graisse: Au niveau du cou on réalise une liposuction moderée
Nous utilisons une mince canule plate de 2 mm qui nous permet un contrôle précis des zones à traiter . La réalisation de cette liposuccion superficielle (au-dessus du muscle et sous le plan de la peau) et délicate , on obtient une réduction significative des bajoues de graisse et on peut aussi souligner les angles de la mâchoire et du cou. Avec cette technique mini-invasive , nous avons obtenu de très bons résultats esthétiques dans la zone du cou.

- Musculaire: Le plan musculaire facial est traditionnellement traité par la dissection complète du SMAS et sa division en différents volets qui sont utilisés pour tractionner. Avec cette technique traditionnelle on cause un nombre pas négligeable de contusions et oedèmes à la suite post-opératoire. De plus à cause de la dissection, le SMAS est séparé des structures anatomiques qui sont au-dessous et au-dessus de lui, de sorte qu'il reste dévascularisé et il s'atrophie . Le résultat est un aspect vieilli et atrophié du visage dans  une période d'un à deux ans. De plus, cette technique nécessite d'une très grande incision. Si on la réalise sur le cuir chevelu  on risque de déformer la patte des cheveux et la nuque . Si on la fait sur ​​la ligne de naissance des cheveux elle reste, dans de nombreux cas, visible et inesthétique permanamment.

Par moyen d'une minime incision cutanée le long des lignes d'insertion du pavillon auriculaire et en n'exposant que la partie du SMAS couvrant la glande parotide, nous effectuons un lambeau de SMAS, en forme d'U inversée et l au sillon naso-génien à 2 cm du rebord auriculaire antérieur. La base inférieure du lambeau atteint le platysma.

Puis ce lambeau de SMAS à base inférieure est tourné 90ºen arrière, on le tractionne et les points d'ancrage à la zone de l'apophyse mastoïde sont faits.

De même on suture le site donneur du lambeau et ainsi le muscle est tiré vers le haut et la ligne mandibulaire est potentiée. Le lambeau de SMAS est suturé à la région mastoïdienne, pour dessiner ainsi un angle mandibulo-cervical sans endommager ou dénerver ni le muscle plastysma ni le SMAS.

Avec notre technique, nous avons réussi à éviter le visage atrophique typique des techniques classiques et à ne pas dévitaliser le tissu qui forme le SMAS, tandis que nous obtenons angle précis du cou avec une définition et un résultat esthétique très satisfaisant. En outre, on peut compléter le rajeunissement facial par nos techniques de lipofilling, puisque la joue n'a pas été dissectionée.

Groupe 2:
Ce groupe comprend généralement les femmes de plus de 50 , qui ont une peau plus ridée et surtout celle du cou , avec des bandes antérieures au muscle platysma et les bas joues . Dans ces cas, nous apportons des changements dans les techniques décrites ci-dessus, en les adaptant à chaque cas particulier.

Le SMAS est traité de la même manière que dans le groupe 1 , à l'exception que la largeur du lambeau peut varier en fonction des besoins de chaque patient. Dans ce groupe de patients on trouve très fréquemment des bandes verticales antérieures sur le cou qui sont la manifestation des plis du platysma. À travers une petite incision dans la région sous-mentonnière , la peau et le tissu sous-cutané sont disséqués du muscle platysma. Une fois identifiées les bandes on les disseque et suture à la ligne médiane du cou en les éliminant ainsi. Aussi l'application de tension par une suture latérale du lambeau de SMAS nous garantit un résultat postopératoire est une peau jeune en angle de 90º. De plus on complète l'intervention par des techniques de lipofilling sur toutes les zones du visage qui en ont besoin.