CHIRURGIE DU REGARD - BLÉPHAROPLASTIE

Chirurgie du regard, blépharoplastie

Chirurgie du regard, blépharoplastie

Traitement Intégral

Éxpression faciale
Dans un éxamen complet du visage le regard est d'une énorme importance; Un regard fatigué ne dépend pas que de la présence de poches sous les yeux ou d'un excès de peau des paupières.

Une valoration individuelle est nécessaire pour établir les besoins de chaque cas.

Les aspects qui vieillissent le regard son divers. Il est de grande importance la forme et position des sourcils (des sourcils tombants donnent un aspect de tristesse), un entre-sourcils avec deux rides verticales trop prononcées (donne un aspect fâché), un excès de peau de la paupière supérieure (Une blépharoacalasie donne un aspect de fatigue et de regard peu lumineux, triste, et de plus pose des problèmes a l'ouverture complète des yeux). L'excès de graisse sous la paupière inférieure est tout souvent congénérique, contrairement à la croyance populaire qui dit que ceci est provoqué par des troubles du sommeil ou par une vie dissipée. Un oeuil à moitié fermé et avec un axe horizontal incliné vers le bas associé à des rides radiales du bord exterieur (pattes d'oie) contribue aussi à dévaloriser le regard. L'éxtirpation de cette peau et des poches ne solutionne pas le problème.  L'hauteur de la paupière inférieure, les bouffissures, le canal lagrimal trop marqué donnent aussi un aspect vieilli.

La nouveauté du traitement intégral offert par notre insitut est qu'avec une seule incision au niveau de la paupière supérieure et cachée dans le pli de la palpébral, et un deuxième incision au niveau de la conjonctive de la paupière inférieure -qui reste cachée automatiquement car elle est interne) on réussit à traiter toutes ces structures.

À continuation on décrit les techniques chirurgiques utilisées dans notre Institut pour traiter les problèmes du regard.

Blépharoplastie supérieure:
On réalise un éxtirpation élliptique de l'excès de peau, en faisant coïncider ainsi la cicatrice résultante avec le bord supérieur du tarse de la paupière supérieure. Comme ça la cicatrice coïncide avec le pli palpébral et reste inapercevable. Pour ce qui concerne les poches graisseuses si elles éxistent il est précis de les éxtirper, tantôt l'interne comme la moyenne, en soyant très conservateurs avec cette dernière car une éxtirpation surabondante de la même génère un aspect squelettique du globe oculaire.

Blépharopasite inférieure
L'abordage est trans-conjoctival, c'est-à-dire en réalisant une incision sur la conjonctive de la paupière inférieure sans toucher à la peau

L'abordage trans-conjonctival pour la blépharoplasite inférieure nous permet d'éviter des cicactrices cutanées sur la paupière inférieure.

Dans un premier temps une lentille de protection oculaire est placée pour ainsi éviter toute lésion cornéale. Puis on accède aux poches graisseuses par voie trans-conjonctivale en accédant toujours par-dessous le tarse inférieur pour ne pas le lésionner. Après on localise les trois poches de graisse puis on réalise l'éxtirpation de l'excès de matériel graisseux.

On évite la réssection cutanée et du muscle orbiculaire oculi inférieur pour éviter l'exposition sclérotique et donc un résultat "d'oeuil rond". Si le cas présente un très grand excès de peau de la paupière inférieure on procède à l'extirper par la voie d'une petite incision suivant le rebord des cils par voie externe mais sans sectionner jamais le muscle orbiculaire.

En résumant: On extrait les poches graisseuses par voie transconjoctivale et dans certains cas très sélectionnés on extirpe l'excès de peau par voie externe, mais en soyant toujurs très vigilant.

Tear trough
Pour traiter le canal lacrymal ou "Tear Trough" -cette petite dépression ou rainure qui se dirige depuis le bord interne vers en bas- on utilise notre technique personnelle de lipofilling en remplissant cette dépression avec une émusion de graisse et cellules souche qu'on place dans le plan sous-cutané en dermique. On obtient ainsi la presque disparition de cette rainure et un améliorement de la couleur, plus sombre, de cette zone. Cette même technique on l'utilise pour emplir les bouffissures car avec la seule éxtirpation des poches le regard ne s'améliore pas.

Hauteur de la paupière inférieure
La paupière inférieure va des cils jusqu'au rebord orbitaire. En raison de l'affaissement, la chute et le vidage de la pommette , souvent la hauteur de la paupière inférieure est excessive et exagère beaucoup les cernes. Pour le traitement intégral on fait un léger lipofillig de la pommette avec du Microfat au niveau du rebord orbitaire, mais pas pour augmenter le volume des pommettes , mais que pour donner à la paupière inférieure la bonne hauteur.

Entre-sourcils: Muscles corrugateurs et procerus
Nous effectuons le traitement par le même abordage, la même incision au niveau de la paupière supérieure expliquée lors de la blépharoplastie supérieure. Ceci précise une dissection très délicate pour éviter d'endommager les nerfs supra-orbitaire supratrochléaire. Une fois localisés, une myectomie partielle des mêmes nerfs est effectuée (traitement musculaire). Ceci nous permet d'obtenir un entre-sourcils propre avec un assouplissement des rides d'expression et plus de lumière dans la zone de la glabelle.

Élevation de la queue du sourcil
Lorsque la queue du sourcil est déprimée on peut la reélever depuis l'incision au niveau de la paupière supérieure. Pour cela on pratique la désinsertion du retinaculum suspenseur du sourcil et on suture le parenchyme du sourcil au périoste du rebord orbitaire latéral dans sa partie supérieure , en prenant soin de le faire en profondeur afin d'éviter que ça s'aperçoive éxternement et en comparant très précisément avec le sourcil controlatéral afin d'obtenir une correcte symétrie.