ABDOMINOPLASTIE

Abdominoplastie

Abdominoplastie

Abdominoplastie

La reconstruction de la paroi abdominale est l'une des chirurgies esthétiques les plus appréciées par le patient. Parfois, à cause de la maternité ou de changements significatifs de poids et de multiples régimes, la paroi abdominale s'assouplit et devient lâche. Cette transformation produit un aspect globuleux et parfois accompagné par un tablier abdominal qui gêne et qui ne trouve pas solution dans les régimes alimentaires. Aussi le diastasis des grands droits laisse la colonne lombaire sans protection droite gauche  cause de la faiblesse de la ceinture pelvienne et déclenche des lombalgies et des douleurs de la colonne vertébrale.

Nous avons conçu une technique de pointe, qui a été publiée dans la revue Plastic and Reconstructive Surgery qui consiste à réaliser toutes les plicatures musculaires nécessaires complications. Dans le suivi de nos patients avec la technique classique de plicature musculaire décrite par Pitanguy nous avons constaté que les patients étaient généralement satisfaits en se tenant debout, mais s'ils s'asseyaient apparaissait le bombement abdominal. Ceci nous a motivés à réaliser nos plicatures musculaires à demande. D'abord, nous corrigeons le diastasis des grands droits par la technique classique et ensuite on fait asseoir le patient à 90º et si le patient semble bombé on trace une ligne horizontale au centre de l'abombement.

Puis on met le patient dans une position horizontale et on réalise la plicature horizontale perpendiculaire à la  suture faite pour corriger le diastasis. Puis on fait s'asseoir le patient à nouveau et s'il y à un renflement au-dessus ou au-dessous ou les deux, on marque le centre du bombement et on recommence la plication jusqu'à ce que la paroi musculaire avec le patient assis, soie totalement plate.

Pour bien établir le plan de l'intervention il faut dans un premier temps réaliser une valoration anatomique de toutes les structures à quatre niveaux:

· Tout d'abord il faut observer la peau, si elle a de l'excédent, ou des vergetures, ou des cicatrices, la situation de celles-ci et voir si elles peuvent être extirpées ou pas et si elles posent un problème pour la vascularisation de la plastie.

· Dans un deuxième temps il faut observer la graisse, son excès ou pas, sa distribution symétrique ou pas, ou s'il éxistent des dépôts dessous de l'estomac, sur les flancs, taille, dos...etc.

· Dans un troisième temps il est inéluctable observer l'état de la paroi musculaire, si les muscles sont bien unis, s'ils ont un bon ton musculaire -l'abdomen prenant donc une forme d'horloge de sable-, ou si les muscles sont détendus et séparés ce qui nous confirmera un diastasis des grands droits.

· Et finalement voir que le patient n'ait pas d'hernie ombilicale (ou dans une autre localisation) ou une éventration.

En planifiant la chirurgie il faut tenir en compte encore deux points; D'une part le design de la cicatrice doit nous permettre extirper tout le pli cutané, et d'autre part cette cicatrice devra avoir une forme en U pour qu'elle reste cachée sous les sous-vêtements et le maillot de bain.

Pour ce qui est des femmes plus âgées on doit observer si le mont venus est très horizontalisé, pour ainsi pouvoir le verticaliser et rajeunir, ou bien lui appliquer une liposuction s'il est trop prominent.

Lors de l'intervention on fait une reconstruction en trois plans: Chirurgie cutanée, remodélation graisseuse par liposuction et troisièmement la plication des muscles droits abdominaux et la reconstruction musculaire.

Après, l'incision est close par une suture intradérmique por éviter les typique marques en fermeture éclair et puis on conseille deux semaines de repos relatif avant de pouvoir réaliser des activités plus intenses, assurant ainsi une bonne remodélation de la paroi musculaire.

En adoptant toutes ces mesures le résultat ésthétique est très satisfaisant.